2012

       Depuis l’enfance j’observe pour comprendre, je crée pour apprendre. Je n’ai jamais cessé de suivre cette démarche tout au long de ma vie.

Mon sujet favori : Mes semblables. Ces êtres étranges qui se meuvent, se débattent, se confrontent et s’affrontent dans une énergie qui semble parfois tellement dérisoire.

En perpétuel déséquilibre, cet être si petit, si insignifiant, si fragile à l’échelle de la planète est capable du pire comme du meilleur.

Raconter sa vie c’est aussi raconter la mienne avec la plus grande subjectivité possible; Il est inutile d’être objectif avec l’humain, cela ne lui correspond pas… et ne me correspond pas.

Je suis resté cet enfant qui aime à croire que le meilleur pour tous est toujours possible…

« Rêves d’enfant » raconte l’histoire de ceux qui croient encore que les nuages peuvent s’attraper, se modeler, se dompter, ces nuages qui les transportent vers un monde ouvert à tous ceux qui aiment, s’émeuvent, construisent, partagent, créent et font rêver. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site